Architecture contemporaine de Lot-et-Garonne

Panorama 20e & 21e siècles - Lot-et-Garonne

Fiche

Aménagement des berges de Garonne

Espace public

Commune

Boé (47550)

Adresse

Avenue André Tissidre

Maître(s) d'œuvre

A-traits architecture Nathalie Darriet-Rullaud , architecte Jean-Charles Piroux architecte Michel Corajoud, paysagiste mandataire

Maître d'ouvrage

Ville d'Agen

Année de livraison

2013

Période de réalisation

Depuis 2000

Surface

5 hectares

Dans la zone la plus large, au Sud, des pontons couverts s’avançant sur la berge offrent une vue du fleuve en même temps qu’un abri pour le soleil. © A-traits

1/9

Plan masse d’une section de l’aménagement © A-traits

2/9

Plan de coupe © A-traits

3/9

Détail d'un ponton © A-traits

4/9

Ponton, coupe façade sud © A-traits

5/9

Un chemin piéton enherbé (mélange terre-pierre) a été réalisé et divers équipements (jeux, agrès de parcours santé) installés. © A-traits

6/9

La gestion différenciée du site a été pensée dès la phase de conception de l’aménagement. © A-traits

7/9

Des panneaux de 2 mètres de haut constitués de bois issus de l’abattage des acacias de la ripisylve masquent les transformateurs (cages à débourbeurs). © A-traits

8/9

Vue de l’aménagement depuis la N21, des plantations sur le talus permettront à moyen terme d’atténuer la présence de la route. © A-traits

9/9

La reconquête des berges de la Garonne est un projet qui s’étend sur une vaste zone. Cette 1ère tranche d’aménagement en entrée de ville, est située à proximité de zones d’activités et du Parc naturel de Passeligne. Elle correspond à une large bande de prairie bordée d’un côté par un talus herbeux soutenant la route, et de l’autre côté, par la ripisylve de la berge. L’intervention s’est attachée à traiter les accès au site et à redonner une visibilité au fleuve.

En savoir +

Sur ce site classé en zone Natura 2000, la gestion différenciée des prairies est pensée dès la phase de conception en association avec le service des espaces verts de la ville d’Agen. La ripisylve sur la berge est éclaircie, les sujets remarquables sont conservés et élagués en partie basse pour maintenir l’ombre et ouvrir l’horizon sur la Garonne. Les bois abattus sur place sont réemployés pour la réalisation de mobilier urbain (bancs, tabourets) et de cages à débourbeurs.

Trois pontons couverts, en acier et bois, sont installés. S’avançant sur la berge, ils constituent des postes d’observation du paysage. Un chemin piéton enherbé (mélange terre-pierre) est réalisé, divers équipements (jeux, agrès de parcours santé, tables de pique-nique) ponctuent la promenade. L’allée d’usage mixte piétons-vélos en béton, est le seul élément minéral rapporté dans ce secteur. Des plantations sur le talus permettront à moyen terme d’atténuer la présence de la route.

L’aménagement restitue aux usagers un espace public ouvert sur la Garonne à vocation ludique et sportive.