Architecture contemporaine de Lot-et-Garonne

Panorama 20e & 21e siècles - Lot-et-Garonne

Fiche

Maison de santé Gardolle

Construction publique

Commune

Tonneins (47400)

Adresse

14 Boulevard François Mitterrand

Maître(s) d'œuvre

Atelier d’Architecture Miguel Montouro et associés E Pur Concept – Emilie RAULT

Maître d'ouvrage

Val de Garonne Agglomération

Année de livraison

2016

Période de réalisation

Depuis 2000

Surface

914 m2

Coût

1 507 279, 67€ HT

Maison de Santé Gardolle Tonneins - Parvis d'entrée © CAUE 47

1/9

Maison de Santé Gardolle Tonneins - Vue d'ensemble © CAUE 47

2/9

Maison de Santé Gardolle Tonneins - Lucarnes oeil de bœuf en zinc et corniche à modillons © CAUE 47

3/9

Maison de Santé Gardolle Tonneins - Façade sur cour © CAUE 47

4/9

Plan de coupe - Maison de Santé Gardolle Tonneins - Atelier d’Architecture M.Montouro et associés - E Pur Concept

5/9

Plan du 1er étage - Maison de Santé Gardolle Tonneins - Atelier d’Architecture M.Montouro et associés - E Pur Concept

6/9

Maison de Santé Gardolle Tonneins - Vue intérieure © Angeline PELTIER

7/9

Maison de Santé Gardolle Tonneins - Vue intérieure © CAUE 47

8/9

Maison de Santé Gardolle Tonneins - Vue intérieure © CAUE 47

9/9

Successivement école de filles, hôpital militaire, école mixte puis collège, le bâtiment Gardolle construit au début du 20e siècle en centre-ville de Tonneins, resté vacant depuis le début des années 90, a retrouvé une destination. Transformé en pôle de santé communautaire, il représente un exemple de recyclage d’un bâtiment à forte valeur patrimoniale.

En savoir +

Construit à partir de 1912, le corps principal du bâtiment compte onze travées dont l’entrée en légère saillie, deux ailes, vraisemblablement plus récentes, forment une cour à l'arrière. Grandes fenêtres à petits bois et volets intérieurs sur deux niveaux, lucarnes œil de bœuf en zinc, toiture en ardoise attestent de la valeur patrimoniale de l’édifice. La restauration de la façade principale s’est attachée à préserver les motifs classiques qui la composent : fronton cintré, corniche à modillons, encadrement de baies à bossages. Le parvis d’entrée, avec escalier de pierre et grande porte en bois à double vantaux, est restauré à l’identique. La façade sur cour, à l’arrière de l’édifice, reçoit un traitement plus contemporain par la création d’une pergola et l’installation de menuiseries en aluminium.

L’intérieur du bâtiment n’étant pas classé, et dans état de vétusté très avancé, l’équipe de maîtrise a procédé à une recomposition complète. Le volume a été désossé à l’exception des murs de refend ; dans le hall la grande hauteur sous plafond et les hautes fenêtres ont été conservées. L’installation d’une haute cloison vitrée à ossature bois le long de laquelle un nouvel escalier métallique vient s’élancer, optimise l’apport de lumière naturelle.

Initié dès 2007, par Val de Garonne Agglomération le projet du pôle de santé communautaire a été validé par la Commission départementale de la démographie médicale (Coddem). Sa création est le résultat d’un important travail de programmation. Ouvert depuis janvier 2016, il est occupé par des professionnels de santé et des structures médico-sociales.